1/12

Dans la solitude et le silence trompeur des glaciers et des icebergs, Patricia Schwoerer s’abandonne à la contemplation de ces symboles de calme, de sérénité et d’innocence.

Rien ne compte plus que la sensation d’être là, simplement présente au cœur de ces masses immémoriales et prodigieuses. La sérénité s’invite, les repères sont abolis : il n’y a plus de temps d’horloge, il n’y a plus d’échelle humaine.

Devant son objectif, les étendues glacées offrent des champs chromatiques infinis où se révèle la gamme inépuisable du blanc. Ce blanc qu’elle perçoit comme la somme de toutes les couleurs, comme un songe ineffable qui ne se relie qu’à lui-même.

Au gré des variations du soleil et des brumes, elle saisit les traces de beauté qui surgissent dans les éruptions figées de cette nature en mouvement constant et pourtant invisible.

Jaillissements, lignes, crevasses, soulèvements : des formes pures et abstraites n’aspirent qu’à trouver un écho éperdument libre dans nos regards et nos esprits.

Julien Combey

 

1/4

Exposed Work

Patricia Schwoerer

1976 Naissance en Allemagne, Foret-Noîre

1996 Arrivée a paris

1997 Premier voyage en Bolivie

1999-2006 assistante du photographe de nature morte Federico Cimatti

2004 Voyage en Mongolie

2005 Premier voyage dans l’Himalaya

2006 Début de carrière professionnelle

2008 Voyage au Japon, Hokkaido et au Groenland

2009 Deuxième voyage dans l’Himalaya
Rentrée a l’agence de Renate Gallois Montbrun – Guillaume Fabiani
Deuxième voyage en Bolivie (Salaar de Uyuni)
Voyage en Norvège
Préparation du projet photo alma au Chili (télescopes blancs)

2010 Voyage en Norvège

2011 réside un an au Chili

2014 Voyage en Namibie

Je travaille régulièrement pour des magazines comme Double, Man about town, T-magazine. Par ailleurs, en publicité mes clients principaux sont Nike, Issey Miyake, Prada.