1/16

Tout au long de ses nombreux voyages en Asie (Indonésie) Carl Richard  Söderström se laisse séduire par la nature. Il est fasciné par la rapidité avec laquelle cette dernière s’empare des lieux que les hommes ont désertés.
Il trouve son inspiration en regardant la végétation qui recouvre et s’empare des bâtiments et sculptures en ruine.
Il aime la matière brute non émaillée qui lui permet d’explorer au grès des formes qu’il donne à ses pièces, les tons bleus/noirs qui apparaissent à surface de la terre qu’il utilise (argile noire en provenance d’Espagne qu’il cuit 1 260°).
Il applique en couches successives des engobes et un émaillage camaïeu blanc, qui s’opposent à l’argile noire pour créer profondeur et transparence et donner à la surface un effet tridimensionnel.
Il crée des objets qu’il divise et donne naissance à de nouvelles formes qui, par accumulations successives, génèrent de nouveaux motifs.
Il travaille intuitivement et rapidement, mais reste toujours subordonné à la lenteur de la matière qui lui laisse le temps de la réflexion. Chaque œuvre terminée marque un nouveau départ pour une prochaine.
Toutes les formes de bases de chacune des pièces de Carl Richard, traduisent une grande technique classique : les détails sont laminés, pétris et formés directement par sa main. L’ empreinte des plis et les angles des paumes de ses mains, qu’il laisse sur la terre, participe de la décoration aléatoire de la surface. Coïncidence, surprise et vivacité sont les mots qui caractérisent le plus le travail de Carl Richard Söderström.
Il dessine et sculpte directement dans la matière. Seul le résultat compte : qu’il soit bon ou mauvais, beau ou laid.
Il travaille sur ses œuvres jusqu’à ce qu’elles s’imposent d’elles-mêmes au spectateur.
Il considère que le travail de la céramique représente une matière à part entière, quelque fois plus intéressant que l’objet fini. Il provoque l’argile qui en retour le provoque aussi, si bien que dans le processus de création, les objets semblent décider eux-mêmes de leurs propres formes.
Il puise dans ses réserves maximales et minimales pour atteindre son équilibre, et pousse sans cesse ses limites pour évoluer.

Pour sa première exposition en France, intitulée « Nature Morte », Carl Richard a choisit de montrer son travail à la galerie NeC, où il présentera des pièces dans lesquelles la nature s’impose comme une force capitale: humanité remodelée, fausse et patinée, sans obsessions esthétiques.
Une brutalité sans complaisance mais avec la sensibilité de celui qui a l’a quittée, lentement, pour suivre un itinéraire singulier

 

1/1

Exposed Work

Carl Richard Söderström

Née en 1960, Suède

Formations

1992-96 M.F.A. School of Design & Crafts at University of
Gothenburg, direction la céramique et du verre

1996-97 M.F.A. School of Design & Crafts at University of
Gothenburg, direction design intérieur
1991-92 Orrefors école du verre
1987-89 Pernbys école de peinturé
1985-86 Nyckelviks école de la céramique

Expositions personnelles

2011 Galerie Konsthantverkarna, Stockholm, Suède
2010 Galerie Anna H, Gothenburg, Suède
2010 Galerie Hantverket, Stockholm, Suède
1998 Galerie Glas Ett, Stockholm, Suède

Dernières expositions collectives

2011 Fondation Corée,
Centre culturel, Seoul, Corée
Form Design Center, Malmö, Suède
Rhösska museet, Gothenburg, Suède
Musée de Architecture, Stockholm, Suède
Saatchi Galerie, London, Angleterre

2010 Salon artisanat, Stockholm, Suède
Galerie Nivå 125, Suède
Saatchi Galerie, London, Angleterre
Galerie Konsthantverkarna, Suède

2009 Galerie Hantverket, Suède
Galerie Blås & Knåda, Suède

2008 Galerie Hantverket, Stockholm, Suède

2001 Svensk Form, Stockholm, Suède

1999 Galerie Agata, Stockholm, Suède

1998 Galerie Glas Ett, Stockholm, Suède